Home blog TEDxParisNanterre2018, j’y étais

TEDxParisNanterre2018, j’y étais

written by Eloïse décembre 9, 2018

TEDxParisNanterre2018 – Bilan

Comme promis, je reviens avec un article pour résumer la première édition du TEDxParisNanterre2018 auquel j’ai eu l’honneur de participer.

Pour cette journée intense (début vers 13h30, fin vers 21h30 avec le cocktail de réseautage, qui était très sympa d’ailleurs), le TEDx a accueilli 11 speakers et 10 talks. 

Le 1er speaker qui n’était pas là mais en projection vidéo (vive le futurrr), a servi à introduire l’ouverture du TED, c’est pour ça qu’on parle de 11 speakers et 10 talks. J’ai trouvé cette ouverture intéressante, bien qu’un peu longue et monotone à regarder.

Ensuite, les 2 autres speakers qui ont suivi nous ont beaucoup parlé du rapport adultes vs jeunes, ou plutôt du fossé qu’il pouvait y avoir entre ces 2 « générations ». 

Laurent Bazin, le 2e intervenant nous a par exemple expliqué la triple méfiance qu’ont généralement les adultes envers les jeunes, par rapport à la :
-culture populaire
-culture du divertissement/évasion
-culture de l’imaginaire

J’ai eu cette sensation qu’il défendait vraiment notre cause, notamment avec cette jolie phrase : 

« C’est en divergeant qu’on change le monde. »

Puis avec sa phrase de fin en guise de conclusion de son intervention (que j’ai adoré) : « Continuez à lire Hunger Games, Harry Potter, à regarder BlackMirror, à jouer à Assassin’s Creed…. »

La 3e intervenante, Françoise Gadet, nous a quant à elle exposé ce qu’était le « langage des jeunes » et a aussi pris position pour montrer qu’il n’était pas inventé de toute pièce par n’importe qui et que la signification des mots que nous employons est bien plus profonde.

Elle a ainsi pris l’exemple du journal Le Monde qui critiquait « la langue des jeunes » (vive les journaux).  

Elle en est ainsi venue à poser cette problématique : Les jeunes sont-ils les principaux artisans du changement linguistique ? (problématique que je trouve assez intéressante)

La langue des jeunes : style de vie & culture de rue
-> l’utilisation de l’argot :
ex : daron (21e siècle) / père (18e) / maître (17e)

-> les mots arabes :
ex : seum / kawa / zéro / jupe / sucre

Il y a même des films qui adoptent des positions différentes dans le message qu’ils veulent faire passer, tout ça à travers le langage qu’ils utilisent pour jouer : « La Haine » = pas d’utilisation de mots arabes VS « L’esquive » = forte présence de mots arabes.

-> les mots anglais :
ex : cash / flow / deal…

-> le verlan :
ex : kainry (américain) / reum / reuf / reup / keuf / meuf / rebeu /chelou…

Après cette longue introduction pour parler de ce TEDx, passons aux autres speakers qui ont rythmé la journée :

Jean-Christophe Conticello (entrepreneur), il nous a exposé sa vision du travail en tant qu’entrepreneur. Comme le fait de recruter de la « famille » plutôt que des collaborateurs au sens propre. Il fait du marketing de réseau, c’est-à-dire qu’il vend via un réseau de revendeurs (parfois appelés Ambassadeurs, conseillers…) qui vendent à leurs contacts proches ou lointains, avec la possibilité pour eux même de parrainer d’autres vendeurs en échange d’une commission cumulative sur les ventes.

Il lance ses activités dans plusieurs pays : 5-6 pays et il utilise le principe du management agile : pas de hiérarchie existante au sein du travail (ce qui est plutôt cool comme concept en terme de management).

D’autres speakers m’ont pour le coup vraiment interpellés comme Perrine Rozec, qui était la 8e à intervenir (une des meilleures guest selon moi).
Elle vient de passer 7 mois en Asie. Elle a abordé l’un des sujets les + importants dans ce monde : l’écologie.
Femme engagée, elle nous a donné plusieurs alternatives « funs » pour respecter davantage l’environnement, comme le plogging, le site internetonestpret.fr avec l’engagement de + 60 YouTubeurs sur les RS, ou encore la clean walk. Bref, j’ai surkiffé.

« Aujourd’hui les jeunes préfèrent le bénévolat à la politique » selon une étude, révèle-nous-t-elle. Énorme claque.

Une des dernières personnes à passer sur scène, la dernière pour boucler cette belle série de talks, c’est Essra Siam.

Je l’ai trouvé touchante, sincère, s’exprimant avec aisance sur ce lourd sujet qui concerne les jeunes. Je sens que je ne suis pas la seule à l’avoir adoré, le public a applaudi plusieurs fois avec bienveillance, pour l’encourager (elle était un peu stressée).

Elle est aussi drôle et bonne vivante. Une des meilleures guest selon moi avec Perrine Rozec. Les gens l’ont d’ailleurs acclamé à la fin, une vraie séquence émotion.

Passons maintenant aux choss sérieuses !

Mon avis sur le TEDx

Pour une première édition déjà, c’est très bien. On voit que tout le monde s’est démené, autant pour l’organisation que dans le choix du sujet etc.

Les – :

-Choix des orateurs pas toujours cohérents, profils un peu trop éclectiques : certains font plus profs car ils parlent un peu de ce qu’on sait déjà. A part nous motiver à rester dans notre « univers de jeunes » (ce qui peut être très cool), je n’ai finalement pas vu de véritable intérêt (en prenant du recul) : ça faisait vraiment plus cours. J’ai également trouvé que certains orateurs faisaient plus promoteurs de leur propre boîte (ex : Eva Sadoun), bien que ce soit intéressant, plutôt qu’autre chose.

-Quelques problèmes techniques avec les pauses (pause théâtrale que je n’ai pas trop apprécié pour les 5 minutes que j’ai vu, je n’ai même pas eu le droit de rentrer dans la salle d’ailleurs car j’avais été cherché à boire, certains organisateurs s’étaient trompés dans les horaires et en avaient laissés sortir quelques-uns, ce qui peut arriver, les micros et images vidéos décalés.

-Pas assez d’interaction avec le public.

Les + :

-Par contre la pause musicale était géniale ! J’ai adoré. Le fait que le public participe enfin, moi qui suis fan de musique et de danse,c’était top. Il y avait un beatmaker (?) qui est monté sur scène nousfaire du beatbox, il a vraiment du talent !

-Pas mal de profils d’entrepreneurs : Quentin et Michel, Eva Sadoun, Sébastien Sors… Ils sont quasiment tous engagés dans une association minimum, c’est très encourageant.

-Les orateurs abordent plusieurs sujets donc c’est cool.
ex : les finances avec Eva Sadoun, l’environnement avec Perrine Rozec.

En revanche, je le souligne à nouveau mais, il faudrait que la prochaine édition mise sur la cohérence des orateurs et même des sujets, ou du moins qu’il y ait plus de lien de connexion, avec par exemple plus d’explications concrètes dans la présentation du programme de la journée et que chaque speaker reprenne rapidement le« chapitre » du programme du TEDx pour lequel ils interviennent.

-Ils ont beaucoup de qualités qu’ils mettent en avant lors de leur speech : l’humain, l’amour, le charisme, le leadership, l’audace…

Dernières remarques :

Pas encore assez de parité hommes/femmes dans les speakers, à mon goût : 4 femmes / 12 intervenants.

-Françoise Gadet
-Eva Sadoun
-Perrine Rozec
-Essra Siam

Un grand merci au TEDxParisNanterre de m’avoir fait confiance et choisi parmi leurs sponsors.

You may also like

Envie de laisser un commentaire ? :)